On connait enfin l’identité de Jack L’Éventreur

franckprovost

Les scientifiques ont-ils enfin levé le voile sur un des plus grands mystères de l’Histoire ? La véritable identité de Jack l’Éventreur, tristement célèbre pour avoir assassiné brutalement ses victimes dans le district londonien de Whitechapel en 1888, a été confirmée.

Des scientifiques ont affirmé en 2014 avoir découvert de nouvelles preuves en effectuant des tests génétiques sur de l’ADN retrouvé sur un châle recouvert de sang qui aurait appartenu au « serial killer ». Et il y aurait une correspondance.

Ce châle serait lié aux meurtres d’Elizabeth Stride et de Catherine Eddowes. L’ADN de cette dernière et celui du meurtrier ont donc été identifiés par le sang qui a recouvert le châle en question. Le nom du meurtrier est en réalité un barbier polonais de 23 ans du nom d’Aaron Kosminski, reconnu coupable au moment des faits.

L’identification a été possible en prélevant des fragments d’ADN mitochondrial extraits du châle et en les comparant avec l’ADN sur les descendants vivants de Kosminski.

À l’époque, même si Kominski avait été identifié comme le principal suspect de ces meurtres, les enquêteurs n’avaient pas suffisamment de preuves contre lui.

Une nouvelle étude publiée récemment dans « The Journal of Forensic Sciences » vient confirmer l’identité de Jack l’Éventreur.

Les meurtres perpétrés par « Jack The Ripper » sont qualifiés de « canoniques » parce qu’ils présentent plusieurs similitudes. Le tueur aurait surtout agressé à mort des prostituées du district en leur tranchant la gorge et les mutilant de manière violente. À l’époque, des rumeurs avaient laissé croire que plusieurs meurtres en série dans Whitechapel était reliés, mais cinq étaient imputables à « Jack l’Éventreur ».

MAD

lalibre.beSource : La Libre Belgique

Véritable vecteur de l’actualité belge, internationale, politique, économique, culturelle, La Libre Belgique offre un regard différent sur l’actualité et propose de nombreux dossiers spéciaux, des analyses, reportages, opinions…


N’oubliez pas de nous suivre sur Facebook et Instagram, et de vous abonner gratuitement à notre newsletter

Des idées, des commentaires ? Une coquille ou une inexactitude dans l’article ? Contactez-nous à l’adresse redaction@lecourrieraustralien.com

RELATED POSTS

Posts

Article suivant

Discussion à ce sujet post

franckprovost

Soutenez la Rédaction et Accédez au Contenu Premium

Découvrez ici tous les avantages d’un abonnement au Courrier Australien. Accédez à notre offre Premium et déverrouillez tout le contenu pour un accès illimité.

Premium

Devenez un contributeur !

Participez au contenu du Courrier Australien, en nous proposant un article.

Bienvenue !

Connectez-vous à votre compte ci-dessous

Créer un nouveau compte !

Remplissez les formulaires ci-dessous pour vous inscrire

Récupérer votre mot de passe

Veuillez saisir votre nom d'utilisateur ou votre adresse électronique pour réinitialiser votre mot de passe.

Êtes-vous sûr de vouloir déverrouiller ce poste ?
Déverrouiller à gauche : 0
Êtes-vous sûr de vouloir annuler l'abonnement ?